La Roche aux Phoques

Zone: Entre La Craque et Le Trou des Guillemots
Courant: Fort et tourbillonnant lors des marées
Difficulté: Niveau avancé
Profondeur: 82 à 115 pieds / 25 à 35 mètres

Points d’intérêts: Mur vertical de 27 m, faune et flore abondante

Description du site de plongée: Ce petit récif à fleur d’eau, où se prélassent généralement quelques phoques, est en fait la pointe d’un iceberg rocheux d’environ 20 m de haut.

Autour de ce piton, les amoureux  et amoureuses de la faune seront choyés devant cette immense fresque de couleurs qui foisonne de vie. Cependant, « Ça déménage! », le courant y est parfois très intense. Il est possible de faire les trois quarts d’un tour de roche sans avoir à palmer…

En continuant vers le large, vous apercevrez plusieurs grottes tapissées d’anémones et habitées par des phoques paresseux qui y font la sieste. En longeant « l’aiguille de la roche aux phoques », du côté nord, il est possible de pénétrer dans un canyon farci aux anémones et aux bestioles de toutes sortes! II débouche sur une magnifique paroi verticale où vous pourrez faire un saut d’une dizaine de mètres.

Mises en garde: Courants tourbillonnants ascendants. Maîtrise de la flottabilité indispensable. Passage fréquent de bateaux. L’utilisation d’une lampe sous-marine est recommandée. Surveillez votre manomètre, la déco vient vite. Remontez près de la falaise.

Si vous êtes en présence d’un fort courant, collez-vous le plus possible sur le fond. Faites comme les poissons, cachez-vous derrière les roches et, le plus important, contrôlez votre respiration! Il est très important d’insister sur l’expiration lorsque vous effectuez un effort sous l’eau.